Le principe du partitionnement

Il est important; même impératif de comprendre le système de partitionnement Linux. Surtout si vous comptez installer une distribution sur un disque contenant déjà une installation Windows, et, dans une moindre mesure : si votre disque est vierge d'en savoir un minimum sur les partitions afin d'obtenir un résultat stable et optimisé.
- Ce tutoriel ne prends en compte que le partitionnement des distributions basées sur Mandriva. Si les noms de partitions sont identiques aux autres distributions Linux, les indications, termes et images utilisés peuvent être totalement différents.



Bon à savoir


MBR ou UEFI - Nos disques durs utilisent la table de partitions MBR (Master Boot Record) depuis la création du micrologiciel BIOS.
Le MBR contient la table de partitions et une routine d’amorçage ces dernières permettent le charger soit le système d’exploitation soit le chargeur d’amorçage.

uefi


L’UEFI (ou EFI), étant maintenant sur le marché cela nécessité une nouvelle table de partitionnement : le GPT (GUID Partition Table).
Le GPT est un standard imposé par le micrologiciel EFI ce qui dans la pratique se traduit par : un système d’exploitation UEFI ne peut démarrer que sur un disque dur utilisant une table de partitions GPT. Concerne principalement les ordinateurs après 2010.
- Il est donc important de savoir avant toute installation quel micrologiciel (BIOS ou UEFI) votre ordinateur possède.

Le partitionnement de base


Ce sont les partitions nécessaires a un bon fonctionnement:
Ces trois partitions intéresseront la plupart des utilisateurs "courant" souhaitant un système fonctionnel.
  • Une partition racine : "/" C'est sur cette partition que s'installe le système. Son format est par défaut le ext4, qui est un format de fichiers "journalisé".
    *Système de fichiers tolérant et résistant aux pannes ce qui permet d'assurer l'intégrité des données en cas de problème matériel, de panne de courant (débranchement à chaud) ou d'arrêt brutal du système.
  • Une partition swap : Fichier d'échange servant de mémoire si la nécessité s'impose. cete partition sert également à la mise en hibernation du système. Son format est swap.
  • Une partition /home : C'est dans cette partition que se trouvent les données utilisateurs, leurs documents personnels (images, courriers, fichiers texte, vidéos ...), ainsi que les fichiers de configuration personnelle du bureau, des applications. Son format est également le ext4.


La taille des partitions


Il est recommandé de disposer d'un minimum de 20 Go pour installer une distribution correctement si elle est dédiée à un usage journalier. On peut descendre en dessous mais selon les besoins il est évident que la place manquera rapidement -en usage courant- à vous de définir vos nécessités.
La question se pose moins sur les ordinateurs récents qui proposent des capacités plus que confortables.
  • La partition racine : "/" Vous pouvez lui attribuer un minimum de 8Go ce qui est largement suffisant pour un test.
  • La partition swap : Si vous avez moins de 1 Go de RAM, au moins 2 fois la taille de votre RAM, si vous avez plus faites l'équivalence en taille.
  • La partition /home : Vous lui allouerez le reste de l'espace disque.

Ce n'est qu'une suggestion, vous pouvez bien sûr (dans 20Go) allouer plus au système , moins à /home. Il est tout à fait possible après l'installation et la période découverte d'agrandir les partitions sans perte de données grâce à GParted inclus dans les distributions.
Voilà ce à quoi cela pourrait ressembler avec 30Go:

partitions


Résumons les bases:


L'installation de Linux se fait sur trois partitions distinctes: la racine "/" la partition d'échange "swap" et la partition "/home".
C'est trois partitions doivent pouvoir s'étendre sur 20Go minima. A cela s'ajoute la ou les partitions déjà allouées à Windows.
Ceci est théorique car dans les faits il est rare d'avoir déjà une partition vierge correspondant a ce besoin.
Bien souvent Windows est déjà installé sur tout le disque dur !
C'est là qu'il est important de bien comprendre le partitionnement, car nous devons installer Linux à côté de Windows sans détruire le système présent ni perdre les documents déjà enregistrés.
Nous devons obtenir au moins ceci avec une partitions Windows en bleu.

partitions


Attention !
Windows demande 1/3 (un tiers) d'espace libre en plus de ce qu'il occupe sur le disque pour pouvoir fonctionner !

On remarque sur l'image au dessus : 48 Go pour Windows en bleu, les deux partitions: /de 14Go puis /home 54Go sont en rouge format ext4 et en vert swap de 1.9Go.

Racine


En théorie la racine se présente sous forme d'une arborescence comme ci dessous.
Et contient tout ces répertoires symbolisés souvent par des dossiers dans Dolphin ou Konqueror.

racine


- Le répertoire/dossier (ou partition) /home est en rouge pour faire remarquer qu'il est important de le "protéger" sur une partition à part, cela permettra de réinstaller la distribution sans perte de données pour les utilisateurs.
- Dans le même principe ont peut envisager de séparer d'autres répertoires tel que: /boot , /usr ou /bin. Chacun peut donc, à loisir, construire son partitionnement a condition de conserver les noms de chaque répertoires déjà défini par le système. Mais il est tout à fait possible de créer et nommer une partition "exotique" par exemple: /vidéo ou /vacances qui contiendrait tout les souvenirs, ou encore /travail/frais et /travail/heures regroupant dans la partition/dossier :/travail tout ce dont vous avez besoin , et qui (par exemple) serait accessible à tout les utilisateurs soit en lecture seule ou en lecture/écriture -ou pas.

/ ext4 -Racine du système: la base de toute l'arborescence.
/bin ext4 -Les commandes système
/boot ext4 -Fichiers nécessaire au démarrage du système (noyau, boot loader, etc.)
/dev ext4 -Les fichiers de périphériques (un périphérique = un fichier sous Linux)
/etc ext4 -Fichiers de configuration du système
/home ext4 -Tous les répertoires des utilisateurs
/lib ext4 -Bibliothèques ou librairies
/lib/modules ext4 -Contient les modules du noyau
lost+found ext4 -Fichiers perdus et retrouvés. fichiers endommagés qui n'ont plus d'adresse
/mnt ext4 -Répertoire dans lequel on "monte" les périphériques: on voit directement leur contenu, contrairement à /dev qui n'est pas compréhensible par un humain normal. Par exemple: /mnt/cdrom (cdrom), /mnt/floppy (disquette), /mnt/camera (appareil photo numérique)
/opt ext4 -Utilisé pour mettre les programmes de grande taille ou un peu exotiques. C'est un peu un doublon de /usr/local, il n'est pas toujours utilisé et peu documenté.
/proc ext4 -Fichiers d'information sur l'état actuel du système et sur les processus en cours. Les fichiers sont modifiés en permanence (/proc/cpuinfo contient des infos sur le processeur, /proc/meminfo contient des infos sur la mémoire)
/root ext4 -Le /home de root (administrateur) - Il n'est pas dans /home comme celui des autres utilisateurs et contient les fichiers appartenant à root : /documents/images/modèles/vidéos ...
/sbin ext4 -Commandes système accessible au root uniquement (commandes d'arrêt / relance du système par exemple)
/tmp ext4 -Contient les fichiers temporaires
/usr ext4 -Programmes et données accessibles aux utilisateurs
/usr/bin ext4 -Programmes accessibles aux utilisateurs
/usr/local ext4 -Sert à installer ses logiciels en local sur la machine (équivalent du /program files de Windows)
/var ext4 -Contient les fichiers susceptibles de changer fréquemment
/var/log ext4 -Contient les journaux (logs) du système.
/var/mail ext4 -Contient les boîtes à lettres (mailbox) et les mails
/var/spool ext4 -Contient les files d'attentes pour les impressions et les fichiers

Et bien sur la partition swap qui est indépendante:
/swap swap -Sert à étendre la mémoire utilisable par le système d'exploitation

Pour plus d'informations consultez : La hiérarchie des répertoires sous Linux.
Mais en ce qui -nous- concerne, en tant qu'utilisateur de base c'est surtout la séparation de: /home procurant une réelle tranquillité d'esprit puisque vous pouvez réinstaller votre distribution sans perdre les réglages ni les documents de tout les utilisateurs.

- A condition bien sur de veiller à ce qu'à la nouvelle installation la partition /home ne soit pas formater !

Swap


Ou espace d'échange : est utilisé pour décharger la mémoire vive physique (RAM) de votre ordinateur lorsque celle-ci arrive à saturation. Les écoles divergent sur son volume et sa nécessité car les techniques ont énormément évoluées depuis les premières règles établies de swap.
- Cela va dépendre de l'usage que vous faites de votre ordinateur vidéos ou navigation web ne demandent pas les mêmes ressources. Ou, si vous préférez "hibernez" votre ordinateur au lieu de cliquer sur Quitter ...
La règle prévoit:
✔ Vous disposez de 1 Gio de RAM et plus ? Allouez un espace d'échange de une fois et demi la taille de votre RAM =3Go de swap pour 2Go de RAM
✔ Vous disposez dispose de moins de 1 Gio de RAM ? Allouez un espace d'échange de deux fois la taille de votre RAM ...
✔ Mais si vous possédez 4Go de RAM peut-être que 2Go de swap peuvent vous suffire. (a tester vous ne risquez rien).

Home


/home est LE DOSSIER (également la partition) qui contient les dossiers des utilisateurs.
C'est à dire -TOUT- leurs documents (texte,images,vidéos..) les mails reçus ,leurs paramètres de navigateur(s) ,ainsi que leur configuration de Bureau.
Ce qui permet de réinstaller entièrement un système d'exploitation (linux) sans perdre les données.
La partition -/home- est en quelque sorte l'équivalent de -Mes documents- sur Windows.
Pour plus d'informations:
Voir: Partitionnement : Options proposées et Partitionnement avancé (en cours)

Et sur Windows ?


Tout dépendra du Windows présent sur votre disque dur, mais il se peut que Windows ne détecte rien ! Pour "voir" les partitions Linux il faut aller dans le menu -gérer-

partitionsXP


N'ayant que XP de disponible, je ne peux que montrer ceci.

Cette page a été vue 1457 fois